Vous avez dit militant ?

 

« Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde »Paulo Freire, Pédagogie des opprimés.

En passant la porte des Sarrazins vous venez d’effectuer un acte politique

Politique !?  Horreur !!!  Mot à ne surtout pas prononcer au risque de « heurter »  et pourtant nous le revendiquons

Vous venez d’entrer (peut être par hasard) dans une coopérative dont une des valeurs est de privilégier l’Humain au Capital et, (nous l’espérons) vous venez de consommer bio et  manger local. Les circuits courts, l’agriculture biologique, paysanne, le commerce équitable… sont des choix de société que nous mettons en pratique et, consciemment ou non ,vous venez d’effectuer un acte politique ! Choisir tel type de consommation plutôt qu’un autre

Mais pour choisir encore faut-il faut savoir  que d’autres possibilités existent .  Plutôt que prendre l’autoroute certes rapide mais comportant de nombreux péages faut-il avoir conscience que d’autres routes, d’autres chemins existent et donc que d’autres choix sont possibles.  A chacun ensuite de prendre sa décision. .  C’est pour cela que nous nous inscrivons dans le vaste mouvement qu’est « l’éducation Populaire« . Notre but n’est ni de convaincre ni de persuader, loin de là, mais quand le   nutella/Hanouna remplace le Panem et circenses romain il est plus que temps de réagir. D’où notre volonté de redonner son sens premier au mot politique ainsi qu’ à celui de citoyen.

Nous ne prétendons ni tout savoir (loin de là) ni détenir une ou plusieurs vérités. Nous avons des valeurs que nous affirmons, assumons  et défendons : « Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, qui recevront leurs opinions d’une opinion étrangère, en vain toutes les chaînes auraient été brisées, en vain ces opinions de commandes seraient d’utiles vérités ; le genre humain n’en resterait pas moins partagé entre deux classes : celle des hommes qui raisonnent, et celle des hommes qui croient. Celle des maîtres et celle des esclaves  » pour ne citer que Condorcet (rapport  daté d’avril 1792 consacré à «L’organisation générale de l’Instruction publique) .C’est pourquoi nous défendons l’accès à la culture et aux savoirs pour le plus grand nombre, condition inséparable pour l’exercice de la citoyenneté.

 Notre démarche, telle que nous la concevons, est forcément politique : » elle consiste à décrypter les rapports de domination, à prendre conscience de la place que l’on occupe dans la société, à apprendre à se constituer collectivement en contre-pouvoir, à expérimenter sa capacité à agir ».                  Bon ça se complique direz-vous , pourtant c’est simple.  C’est tout simplement essayer de comprendre pour éviter de se faire « manipuler ». Comprendre par exemple pourquoi  ce qui est souvent présenté  comme un progrès se révèle en fait un recul, une régression.

La conception du progrès social qui sous-tend l’idée d’éducation populaire repose sur l’émancipation individuelle et collective des individus. Le principe de l’éducation populaire est de promouvoir, en dehors du système d’enseignement traditionnel, une éducation visant le progrès social.   

  Bon ça semble un peu compliqué et super sérieux, pourtant c’est simple : On trouve que bien souvent y a pas mal de choses qui vont pas et que souvent on « marche sur la tête » , y a aussi des choses (faut chercher plus) qui vont bien. Alors sans refaire le monde (même si c’est tentant) on va essayer tout d’abord de le comprendre, de lui redonner un sens et tout cela sans que ce soit « prise de tête »…

Vaste programme direz-vous.. En effet, mais nous ne sommes pas seuls pour cela… Dans cette société en mutation  nous allons apprendre ensemble à devenir des citoyens, à trouver notre place, nos mots,nos chemins. Apprendre sur les autres, sur le monde et… sur nous !

Devenir sociétaire

Le Café Les Sarrazins est une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Il s’agit d’une coopérative qui peut faire entrer dans son capital des sociétaires de tous types (personne physique, personne morale, représentant d’associations, d’entreprises ou de collectivités publiques).

Pour plus d’information, vous pouvez nous envoyer un message via le formulaire http://les-sarrazins.org/contact/

Pour devenir sociétaires, passez en parler au comptoir du café, nous vous donnerons un formulaire à remplir. Les places étant comptées afin de laisser la place pour les futur-e-s salarié-e-s et des associations partenaires, nous ne pouvons garantir votre entrée dans le sociétariat.

 

Se crédibiliser

Ca y est on a trouvé !

Le retour de la propriétaire est positif et nous pouvons nous dire que même si y a des travaux, même si y a tout à faire que ouf… une étape est franchie .

Wazemmes ! clin d’œil au café citoyen qui à l’origine devait se situer dans ce quartier. Nous sommes persuadés d’y avoir notre place et notre rôle à jouer. Mais maintenant on fait quoi?

Première chose à faire : « Rendre plus crédible »  le dossier en le structurant,  en l’étoffant. Nous suivons les conseils qui nous ont été prodigués  et mettons en avant l’activité économique,  diminuons ce qui relève de l’éduc pop. Il est vrai que 8 pages sur la web radio ça faisait un peu beaucoup…

C’est en effet l’activité économique qui permettra  de développer ce que nous appelons au sens large « l’éduc pop » et non l’inverse…  et c’est reparti pour une nouvelle mouture du dossier en y incluant  localisation et description des lieux.

Maintenant que nous savons où,  nous devons à la fois nous faire connaître et trouver des partenaires , des soutiens….

Comment le projet sera t-il accueilli?

A suivre .

 

La recherche du lieu

Trouver l’endroit …. plus facile à dire qu’à faire….

Notre recherche s’est orientée vers les quartiers de Moulins et de Wazemmes, tous deux riches en vie associative et culturelle et susceptibles d’accueillir favorablement un nouveau lieu associatif  mettant en avant l’éducation populaire.

Nous voici donc déambulant dans les rues, essayant de repérer l’endroit suffisamment grand pour accueillir des groupes et comptant aussi sur nos réseaux pour être tenus informés de lieux potentiels.

Pas assez grand, mal situé…… trop cher…..

Quelques lueurs d’espoir vite éteintes   : un ancien bar de Moulins mais  le propriétaire ne veut plus de cette activité, un ancien restaurant social mais transformé en studios…..

Nous commencions  à désespérer quand une information nous est parvenue (merci à celle qui se reconnaîtra): Un bar à Wazemmes qui serait à céder et qui pourrait convenir après travaux et aménagements…..

1er contact, 1ère visite, 1ère discussion et effectivement  » ça pourrait le faire ». Reste à prendre contact avec la propriétaire ce qui est fait dans la foulée et une visite est prévue avec son représentant.

Seconde visite  donc et discussion plus approfondie.  La rencontre est cordiale et la  présentation de notre projet semble retenir  son attention et son intérêt. Nous croisons les doigts pour que son retour auprès de la propriétaire soit en notre faveur.

Aurions nous trouvé ?

à suivre….